1-Year Anniversary

A few days ago, the comrades of the Antifascist Black Metal Network celebrated the anniversary of the release of our album “Le Cœur Bat” in the most beautiful way, by posting it on their youtube channel and by writing some words that went straight to our heart (which is still beating):

“J’Espère Que Tu Danseras Quelque Part” chroniqué sur Muzzart

Contrainte, TS, intégration entravée, immobilisme, douleur de soi, fracture sociale et parentale, échec scolaire. Défaitisme, un brin « incité ». Conscience. Les maux défilent, au bout de la dérive guette tout de même la vie. Entrelac de sons, de ressentis. Confusion. Lyrisme et bruitisme, de pair. Parcours de vie, tordus. Quête d’amour, après le désamour. Ecoute, précieuse. Fond dépaysant, soudain. Come-back, dans la foulée, d’une tchatche dénonciatrice. Biollante évacue, dans une France qui pue du cul. Des notes, soit dures comme du silex, soit vaporeuses, ou encore salement grandiloquentes, incrustent le terme d’un disque qui une fois « apprivoisé », risque de durer. J’Espère Que Tu Danseras Quelque Part, qui que tu soies, au son de ses six plages malsaines, clairvoyantes, postées au carrefour d’une pléthore de styles à la collision pour le moins percutante.

Biollante « J’Espère Que Tu Danseras Quelque Part » (Trepanation Recordings, 13 mai 2022).

Chronique de “J’Espère Que Tu Danseras Quelque Part” sur Myskeuds

J’espère que tu danseras quelque part a donc aussi le défaut de cette qualité : dans nos années 20 si aseptisées, où la rébellion s’appellerait Jul ou Juliette Armanet, un tel album n’aura que peu de chances d’être apprécié pour son art ou son message. Mais pour l’oreille un peu avertie, Biollante représente une bulle d’espoir quant à l’esprit défricheur et aventurier de la musique. Et le souvenir de groupes fusion des 90s comme les britanniques Senser. Surtout, il présage d’une représentation live assez ahurissante, tant le maelström musical ici proposé est puissant, foutraque, urgent et violent comme le monstre haïku dont le groupe tire son nom. Mention particulière à Pourquoi Pas, morceau prog (20mn), qui à lui-seul peut devenir performance scénique dingue !

Biollante – J’espère que tu danseras quelque part (expérimental)

Biollante

[ENGLISH BELOW] Nous sommes très heureux de vous annoncer la sortie, le vendredi 13 mai prochain, du premier album de Biollante, projet collaboratif de Hip Hop Industriel, intitulé « J’espère que tu danseras quelque part », il sera disponible aux formats CD (autoproduction) et au format Cassette (Trepanation Recordings, Angleterre). On peut d’ores et déjà le commander sur le Bandcamp de Biollante à cette adresse : https://biollanterising.bandcamp.com/ Continue reading “Biollante”

New interview with Veil of Sound (in english & french)

Non Serviam are a mindblowing band with a lot of soundscapes being incorporated into their version of electronic hardcore. We were fortunate enough to talk with the anonymous collective from France about a lot different topics, be it politics, anonymity, influences and much more. Enjoy this interview with Non Serviam! (and for all our French-speaking readers we also included the original French interview which the band sent along as well as the English version)

Check it out: https://www.veilofsound.com/2022/03/09/Interview_with_Non_Serviam.html

The twitter robot deleted our main account, all the DMs, the 1400 followers, this after dishonest reports of stalkers who use the imbecility of a robot and the repression in place in this space to harm us. Fortunately, unlike them, we know that twitter is NOTHING. So hello again and come follow us back here: https://twitter.com/NonServiamVoid2

[FR/ENG] Communique n°2 : In the Nightside Eclipse of Pretenses

[ENG] We wrote a short essay on the question of black metal and antifascism, trying to go beyond sterile denunciation to develop common reflections on the fight against the extreme right in extreme music. It has been published today in English by the folks at CVLT Nation and you can read it in French below.

In the Nightside Eclipse of Pretenses: Black Metal, anti-fascism, and “non-violence”

 


[FR] Nous avons écrit un court article sur la question du black metal et de l’antifascisme, en essayant d’aller au-delà de la dénonciation stérile pour développer des réflexions communes sur le combat contre l’extrême droite dans les musiques extrêmes. Il a été publié aujourd’hui en anglais par les camarades de CVLT Nation et vous pouvez le lire en français ci-dessous :